Rechercher
  • Camille Mebarkia

Connaissez vous l'histoire des dômes ?



Un petit peu d'histoire...


Richard Buckminster Fuller (1895-1983), architecte, designer, inventeur, écrivain et futuriste américain, fait la découverte du dôme géodésique.


Au cours de son séjour au Black Mountain College en Caroline du Nord durant les années 40, Fuller a reçoit le soutien d’un groupe de professeurs et d’étudiants pour réinventer un projet qui le rendra célèbre et lancera la grande histoire des dômes géodésiques.


Officieusement, le premier dôme fut crée trente années auparavant par le Dr Walther Bauersfeld (1879-1959). Officiellement, c'est Fuller qui obtint les brevets américains et fut crédité pour populariser cet édifice.

La premier dôme géodésique fut dressé en 1949. Sa capacité à supporter son propre poids sans limites pratiques, sa surface de 4,3m de diamètre, sa forme icosaèdre, son armature en aluminium et sa couche en vinyle lui permis d'acquérir le titre de structure solide et remarquable. Robuste et optimisé, Fuller a défini son dôme de sorte à nécéssiter le moins de matériaux possible tout en maximisant son volume.


En 1945, Fuller se voit attribuer le grand titre "Gran Premio", pour l'installation de son premier dôme à la Triennale de Milan. Cette reconnaissance internationale a mis en lumière sa prouesse architecturale, sa structure originale, sa faible empreinte écologique et sa durabilité face aux cycles climatiques.


Remarqué par le gouvernement américain, Fuller ouvrit son cabinet « Geodesics, Inc. » en Caroline du Nord pour réaliser des dômes pour l’armée américaine.


Victime de son succès, le dôme fut sélectionné pour apparaitre pour le pavillon des Etats-Unis à l’Exposition universelle de 1967 à Montréal, où siège maintenant la Biosphère.